Zoom sur la convergence des luttes

Tròp Violans dit et pratique : A ansanm nou ka rivé, depuis ses débuts...

Non à la Montagne d'or

De 2017 à ce jour...

Depuis 2017, Tròp Violans a intégrée le collectif Or de question, afin de lutter contre le projet « Montagne d’Or », financé par des multinationales (Russe et Canadienne), et qui ne rapporterait rien au territoire d’équivalent au trou fait dans notre forêt guyanaise (représentant une superficie d'environ 32 stades de France), et de toute la pollution occasionnée pendant plusieurs années. Dès 2018, la population et les médias ont été alertés.
En 2019, nous avons cherché à sensibiliser nos parlementaires quelque soit leur étiquette politique.

La santé pour tous

De 2017 à ce jour

La convergence des luttes se fait depuis les débuts de l'association aussi en Guyane, et comme nous le disons souvent, " A ANSANM NOU Ké RIVé"!!
En 2017, les mouvements sociaux ont regroupés plusieurs revendications dans différents domaines, dont celui de la santé. L’association s’est chargée, avec l’accord de la direction du CHAR de cette période, de suivre l’avancement de la mise en œuvre de l’accord signé avec le syndicat majoritaire mi 2017.
En partenariat avec l’association Santé et Respect des droits pour tous, nous avons également rencontré la sécurité social et l’ARS afin d’assister les usagers en souffrance, entre autre, les habitants de Maripasoula.

Suivi des accords de Guyane

De 2017 à ce jour

Depuis la fin des mouvements sociaux de 2017, l’association Tròp Violans a à cœur de suivre l’évolution de la mise en œuvre des accords de Guyane, quel que soit le volet (Volet 1 : Plan d’urgence, Volet 2 : Plan additionnel, Volet 3 : Projet Guyane d’évolution statutaire).
Pour nous aider à avancer dans cette tâche, nous avons rencontré plusieurs députés, et sénateurs, ainsi que le député européen de l’outre mer, et même la ministre de l’outre mer Annick GIRARDIN.
Fin 2018, nous avons dû nous mobiliser pour obtenir la mise en œuvre de ce volet, soit la tenue des commissions permettant la rédaction du projet d’évolution statutaire.
Nous avons également du rester vigilant tout au long des travaux, jusqu’à la fin… Où, il nous a fallu réclamer la tenue du congrès des élus. Et tout au long de notre avancement, aux différentes étapes, nous avons informé la population (Caravane dans les quartiers, réunions d’informations, et conférence de presse).

Lutte contre la vie chère

En 2019

Suite à l’annonce du rachat de NKT par le groupe SAFO, la lutte contre la vie chère s'est imposée à nous.
Alors, 1er concurrent de NKT en ce qui concerne la vente de produits surgelés. Il était pour nous impensable de laisser le groupe SAFO créer un monopole. Après avoir pris contact avec le groupe SAFO, nous avons sollicités l’autorité de la concurrence, et les autres groupes présents en Guyane.
Résultat : la partie « grossiste » a été cédée à un autre groupe local guyanais.

Les chasseurs disent Non au permis de chasse

En 2019

La convergence des luttes fait partie de notre ADN, et de notre méthode de travail. Nous nous tenons à disposition de tous les militants qui luttent et qui œuvrent dans l’intérêt du plus grand nombre, quelque soit le domaine d’intervention Foncier, Logement, et Chasse, …).

Les chasseurs ont rencontré à plusieurs reprises la CTG, l’ONF, la préfecture…

Et l’un d’eux a même été interpellé pour détention illégale d’animaux.

Guadeloupe et Martinique : Rencontre des militants et des luttes menées

Fin 2019

Après avoir vu plusieurs de leurs actions sur les réseaux sociaux, il nous a paru important d’échanger et de rencontrer nos voisins militants.
Notre objectif : La convergence des luttes, en commençant par la découverte des luttes et militants. C’est donc grâce à notre sponsor Jaguar Kit Sécurité, que nous avons pu nous rendre en Guadeloupe début décembre, afin de rencontrer le collectif "Moun Gwadeloup" et d’autres. (dont des guyanais vivant sur place).
En venant en Guadeloupe, notre objectif était de rencontrer également les militants martiniquais actifs sur les blocages des magasins Carrefour du groupe Hayot, à cette période.
C’est grâce à un autre sponsor que nous avons pu nous rendre en Martinique. Et ainsi, rencontrer les militants d’aujourd’hui soit JAY, CHARLY, et ANICIA, mais aussi ceux d’hier tel que le CLCP, PKLS, MPREM, L’APASSé et le MIR de Garcin MALSA (toujours actif aujourd’hui), ainsi que des élus (maires) militants également.

Kémi SEBA d'Urgences panafricanistes, est venu pour soutenir Olivier GOUDET

Juin et novembre 2019

Kémi SEBA a été invité par le Komité DRAPO, l’un de nos partenaires s’agissant de l’évolution statutaire
(3ème volet des accords de Guyane).
C’était la 2ème visite de Kémi SEBA sur le territoire, et notre 1ère rencontre officielle avec lui.
En effet, nous avons demandé au Komité DRAPO de pouvoir échanger avec Kémi SEBA. Un échange en tête à tête nécessaire, afin de nous présenter (Rôle en 2017 et avant), ainsi que nos motivations et combats.
Ensuite, Kémi SEBA est revenu en novembre (2), en soutien à Olivier GOUDET, suite à sa convocation devant le tribunal (une plainte du Préfet Patrice FAURE et procureur de la république Éric VAILLANT fin 2018).

Mayotte, des frères et sœurs au même combat que nous...

Mars 2019

Dès le début des événements à Mayotte, soit courant 2018, des représentants de collectifs citoyens Mahorais
ont pris contact avec le président de l’association,
soit Olivier GOUDET afin d’avoir quelques conseils dans le cadre de leur mouvement.
Afin de développer notre partenariat, Aïcha, une de nos contacts Mahoraises, a proposé de revenir en Guyane (elle était déjà présente en 2017, lors des mouvements sociaux) accompagnée de Zoya, dans le cadre du 2ème anniversaire de la marche historique de 2017.

06 94 49 64 64

©2020 par Tròp Violans. Créé avec Wix.com

MONTAGNE%2520D%2520OR_edited_edited.jpg