Qui est Tròp Violans ? Quel est son rôle ?

Dernière mise à jour : 1 nov. 2020

L’association a pour but de prévenir, lutter contre toutes formes d’injustices, de violences (administratives, physiques, ou morales), de délinquances, d’incivilités, quelque soit le domaine d’activité de la victime (ex : Santé, le commerce, l’hébergement, le foncier, la vie professionnelle ou sociale), et de toutes formes de discriminations (raciales, sociales et autres) ; à ce titre elle met en œuvre les actions suivantes :

Assister, orienter, toutes les personnes qui s'estiment victime d'un préjudice dû à un acte d’injustice, de délinquance, d'incivilité, d'une discrimination quelque soit le domaine de cette injustice (sanitaire, achat-vente, logement, foncier, travail, associatif, culturel) ou de tout acte mettant en danger les habitants et/ou natifs de Guyane.

Accompagner et défendre les droits des victimes d’injustices, de violences et de toutes formes de discriminations, leurs familles, leurs proches et tous ceux qui les soutiennent dans leurs démarches.

Se réunir, se rencontrer, se soutenir, se former, s'informer, organiser des actions visant à prévenir toutes formes d’injustices, de violences, de délinquances, d’incivilités ou de toutes formes de discriminations, et tous actes mettant en danger les habitants et particulièrement la jeunesse, dans les secteurs de la santé, l'achat-vente, le logement, le foncier, le travail, l’associatif, et le culturel.

Participer dans toutes les instances de son objet social.

Exercer devant toutes les juridictions administratives, judiciaires, ordinales, sans avoir à justifier d’un agrément ou d’une autorisation préalable de l’autorité publique, contre les actes et/ou aux faits d’injustices, de violences, de délinquances, d’incivilités, de toutes formes de discriminations, dans les secteurs de la santé, la vente, le logement, le foncier, le travail, l’associatif, et le culturel et ceux de nature à nuire aux intérêts des habitants de Guyane.

Développer des partenariats avec les associations compétentes dans leurs domaines (fonctionnement, projets, etc.)

Diffuser des messages d’information par tous les canaux de communication.

Défendre en justice l’ensemble de ses membres qui seraient mis en cause dans le cadre de l’activité associative.

Suivre avec l’état et les élus de Guyane, la mise en œuvre de toutes les composantes de l’accord de Guyane signé le 21 avril 2017, et publié au journal officiel le 2 mai 2017… Soit le plan d’urgence, les accords thématiques, et le projet Guyane d’évolution statutaire.

Exercer également sa compétence à l’égard de tout fait qui, bien que né en dehors de sa compétence géographique (Guyane et France hexagonale, dont façade maritime et les eaux territoriales adjacentes au territoire terrestre de la Guyane Française), aurait des répercussions, même indirectes, sur la Guyane





Française.

40 vues0 commentaire